Rencontre avec Aurea Muñoz, Dev Freelance

Coup de coeur, Développer, Les portraits

Aurea Muñoz, Auri pour les intimes, est une développeuse que j’ai rencontré à Sopra Madrid lors de notre premier jour de travail le 16 Mars 2006. Cela fait 10 ans maintenant que nous sommes en France. Après quelques années comme développeuse, elle est passée cheffe de projet pour redevenir développeuse quelques années plus tard ! Parcours typique et atypique en même temps pour une développeuse senior java freelance, elle nous a accordé un peu de son temps pour répondre à quelques questions.

Bonjour Auri, peux tu te presenter en une phrase ?

Bonjour, je suis une développeuse freelance avec 13 ans d’expérience, plutôt orientée backend java.

 

Comment es-tu tombée dans le code ?

J’ai fait une école d’ingénieur télécoms à Madrid. Après, j’ai immédiatement trouvé du travail comme développeuse java, un peu par hasard à vrai dire. Le côté ingénieux et technique du code m’a plu donc j’ai continué. C’est très varié, ce qui me permet d’évoluer et ne pas faire toujours la même chose. Et c’est fun !

Tu as quand même quitté le développement quelques années pour être cheffe de projet. Pourquoi es-tu redevenue dev ?

Au sein de l’entreprise, on se retrouve trop souvent à passer au management de projet soit disant pour progresser. Le poste de chef de projet m’a été accordé et pendant quelques années je me suis donc éloignée de la technique. Je sentais que je perdais des compétences nécessaires pour prendre de bonnes décisions. Et puis, je me suis aperçue qu’au quotidien, j’aimais coder plus que faire de la gestion de projet. A ce moment là, il y a eu aussi le boom de l’agilité, et cela m’a semblé être le mieux à long-terme.

Pourquoi et comment es-tu devenue freelance ?

J’avais envie de gérer mon temps et mes priorités mieux. J’ai toujours travaillé en CDI pour une SSII, et le freelancing n’était pas au départ dans mon horizon. Il se trouve que dans mon entourage j’ai rencontré plusieurs freelances qui m’ont expliqué comment ça marchait par rapport être salarié en SSII, et j’ai vu clairement que c’était le pari à faire. Je me suis sentie séduite par le fait de gagner plus, d’être maître de mon temps et de ma carrière. J’ai fait confiance à mon entourage sur l’absence de risques pour mon profil et j’ai démissionné pendant mon 2ème congé maternité (mon 2ème enfant est né en Mai 2016). A la rentrée 2016 je n’avais ni mission ni CDI ! Pourtant, à partir du moment où je me suis lancée sérieusement dans une recherche de mission, il ne m’a fallu que 2 semaines pour trouver le client chez qui je suis toujours actuellement. Comme quoi, à Paris ce n’est pas très risqué de se lancer, même avec deux jeunes enfants.

Un conseil pour les gens qui hésitent devenir freelance?

Faites-le toute de suite !!

Une journée type d’Auri ?

Avoir un story intéressante à coder et pas trop de réunions s’il-vous-plaît ! Sinon, au quotidien j’aime coder en java, la stack spring me plaît, et mes outils incontournables sont linux, intellij, docker, kubernetes et jenkins.

Quels sont tes défis au quotidien ?

Apprendre des nouvelles technologies, faire du code propre, qui soit facilement maintenable et lisible par les autres devs de l’équipe et libre de bugs (vive les tests!)

Un conseil pour les femmes ?

N’hésitez plus, codez !

Quelles sont tes passions au delà du code ?

J’adore voyager, même si avec de jeunes enfants cela devient un peu dur haha J’adore la musique, je m’amuse avec la mode et j’avoue que mon pêché mignon est de passer du temps sur instagram ! La photographie est aussi une de mes grandes passions, et les stories IG sont addictives ! 😀

As-tu des conseils pour les femmes qui veulent travailler en tant que dev ou qui se posent des questions ?

Juste un : il ne faut pas hésiter à se lancer !!! Sauf rare cas, j’ai toujours trouvé une bonne ambiance et c’est un travail très intéressant où les femmes ont plein de choses à apporter. Je trouve que c’est une chance de travailler dans le secteur de l’IT où on a encore beaucoup de travail et on peut facilement pivoter et changer d’entreprise.

As tu des conseils pour quelqu’un qui se pose la question de devenir freelance ?

Le faire tout de suite ! En cas de doutes, assister au meetups qui existent sur le sujet, en parler avec d’autres freelance et se laisser guider par les personnes expérimentées. Si j’avais su, je l’aurais fait bien avant !

Merci Auri !!!

Tags : ,

I'm a Software Engineer based in Paris, working at Red Hat. I've joined the Infinispan Team and I contribute to Infinispan and Vert.x project for my work and for fun! I'm a Duchess France Board member. I share knowledge about Java, Infinispan, Vert.x, Scala, Go, MongoDB or Agile Development through formal presentations (Codemotion, Agile France, MongoDB SF, Google Fest W Paris, Geneva JUG ...) or hands-on workshops (Devoxx, Duchess France). I'm passionate about the community contribution, open-source and drama.

Commentaires

  • Jade dit :

    Bonjour, article inspirant ! Je songe à une reconversion en tant que développeuse. J’habite dans un coin paumé au fin fond de la Bretagne. Je me disais que je pourrais peut-être travailler en télé-travail, mais je vois que les offres sont peu nombreuses et destinées aux gens expérimentés. Le freelance m’attire aussi, mais à votre avis, est-ce accessible à quelqu’un qui sort tout juste de formation ? (j’envisage par exemple la formation dév. web d’Openclassroom, afin de pouvoir être formée depuis le fin fond de ma campagne) Si oui, pensez vous que certains profils/langages facilitent le lancement en freelance ? Je suis un peu perdue sur les choix à faire, je prends tous conseils ! merci d’avance !

    • Katia Aresti dit :

      Bonjour et merci ! Le mieux serait de rejoindre notre slack (onglet contact) et aussi de trouver une marraine qui pourrait vous accompagner (onglet marrainage)
      On vous attend les coeur ouvert!
      A bientôt
      Katia

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Nom*

    Email

    Website

    un + quinze =

    *