Articles postés par C T

AvantJUG … c’est reparti !

Le Paris Jug organise mardi prochain (13/09) une soirée rétrospective sur le Challenge USI 2011 dont le sujet était  « Et si vous codiez une application qui supporte 1 milliard d’utilisateurs ? ». Plusieurs équipes (dont les finalistes) viendront présenter leurs architectures.

Pas de changement, les Duchess organisent l’AvantJUG au Café Vavin (18, Rue Vavin, 75006 Paris) à partir de 18h30.
Nous vous rappelons que l’AvantJUG, comme tous les événements organisés par Duchess, n’est pas réservé uniquement aux filles. Nous vous attendons donc toutes et tous pour faire connaissance et discuter autour d’un verre.

Attention !
Pour des questions d’organisations évidentes, n’oubliez pas de nous prévenir de votre venue et si vous êtes accompagnés ou pas par mail à duchessfr(at)gmail(dot)com au plus tard le Mardi matin.

A bientôt !
Crew Duchess France

confASuivre
logo citcon

Protected: Soirée David Gageot : les tests unitaires au Paris JUG – les réponses

This post is password protected. To view it please enter your password below:


Les Duchess à Devoxx

devoxx2010-001

Il y a une dizaine de jours a eu lieu LA conférence que tout le monde attendait :

Devoxx !

C’est une conférence sur 5 jours où on parle de développement, de bonnes pratiques et des nouveautés qui concernent la communauté Java.

sac

L’accueil et l’ambiance

Armées d’un sac très tendance, nous nous préparons à affronter ces 5 jours. On s’étaient préparées depuis trois semaines pour le marathon (Si, si, … pourquoi vous nous croyez pas ?).

Devoxx a lieu à Anvers en Belgique, ville connue aussi comme la capitale du diamant. Bon ça c’est juste pour vous faire croire qu’on a eu le temps de voir autre chose que l’hôtel, le Metropolis où se tient la conférence, et le restau d’à côté. Quand on vous dit que le programme est très chargé.

Devoxx c’est aussi 13000 plateaux repas servis durant les 5 jours. Salades et sandwichs, les déjeuners sont plutôt légers surtout pour des petits français qui ont l’habitude de prendre un menu entrée-plat-dessert. Heureusement, des fruits sont disponibles un peu partout ainsi que des boissons tout au long de la journée.

salle
Devoxx c’est aussi 6 grandes salles de cinéma avec de grands fauteuils confortables. Difficile de ne pas s’endormir certains matins lorsque l’on a discuté jusque tard dans la nuit.

Bon Devoxx, c’est aussi plein d’escaliers à monter et descendre à chaque pause :o ).

Mais bon Devoxx, c’est aussi une super équipe animée par Stephan Janssen, le JUG Leader du BeJUG, qui a organisé la venue de 109 speakers pour  16 sessions d’University, 16 Tools in action, 9 Labs, 81 Conférence, 24 BOF, 14 Quickies pour 2000 à 3000 personnes selon les jours.

A partir de 3iéme jour des stands sont apparus et ont animés les pauses par des distributions de goodies, dea animations, des séances d’autographe et divers concours.

BIen sûr pour décider ce que l’on va aller voir il faut en discuter avec les autres, peser le pour et le contre. De proche en proche toute la communauté francophone a fini par se retrouver, les duchess, Aaron, les gens qui nous suivent sur Twitter, de nombreux JUG Leaders, des membres de developpez.com et le Congo JUG avec un extraordinaire tee-shirt inspiré de Jurassic Park.

Les universités

La semaine débute par deux jours d’université où les présentations durent 3h chacune. Ces journées qui sont dédiées aux étudiants, en ont accueilli 300 cette année. Les sujets abordés sont accessibles à tous car les bases sont souvent revues.

Les BOF
devoxx2010-esiber-DuchessLes BOF (Birds Of Feathers) sont des rencontres informelles où vous pouvez discuter avec des pointures et avoir leur retour d’expérience, leur point de vue.
Principalement sous forme de questions/réponses, si vous n’êtes pas timide et que vous maîtrisez l’anglais cette session est faite pour vous.Certains
BOF sont techniques, d’autres sont plus communautaires. Des BOFs ont réunis les JDuchess du monde pour discuter des nouvelles sections JDuchess en train de se monter (Spain, Romania, Sweden, USA) présenter Duchess France et les actions que nous menons et commencer une discussion sur notre métier dans les divers pays. L’occasion de rencontrer les Duchess Netherland.
Les JUG Leaders se sont également réunis comme chaque année pour discuter plus particulièrement cette année de la coopération avec Oracle.

teeshirtt

La keynote de bienvenue

Même si les festivités ont commencé depuis le lundi, c’est Mercredi que l’on nous souhaite la bienvenue.

Il faudrait voir les deux premières journées comme une mise en bouche ou un apéro avant le plat de résistance. La salle est pleine et les petits frenchies que nous sommes se sont levés tôt pour être au premier rang et ne rien rater de la keynote de notre hôte.

Le dress code pour la keynote : le t-shirt Devoxx fournit dans votre sac de bienvenue.

Après s’être amusé avec le mur Twitter qui projette à l’écran tous les tweets taggués Devoxx. Toute la salle se tait pour écouter Stephan Jaansen, notre hôte, nous souhaiter la bienvenue à cette conférence.
Les autres keynotes sont aussi de grands évènements. Cette année on y a parlé de l’avenir de Java et Java EE.

La keynote de fin a permis a plusieurs Java Champions de se réunir pour répondre aux questions de la communautés via Google Moderator. Le chapeau leur permet de ne pas répondre aux questions qui impliquent trop leur société.

devoxx2010-007
(Note : Mais c’est qui les gars en noir entre Mark Reinhold et Stephen Colebourne ?)
(Note : Je ne sais pas trop on pourrait demander aux lecteurs, il y a peut être quelqu’un qui le connait)

Les conférences

Les trois derniers jours sont les journées de Conférence. devoxx2010-003Des sessions de 1h qui parfois reprennent les sujets des University en plus rapide ou présentent un sujet particulier.

Beaucoup de sujets sur des thèmes divers. Du NoSql, l’IHM aussi avec de l’Android, HTML5 et des RIA, les langages (Groovy, Scala) et des sujets de développement personnels.

Quelques speakers femmes, pas beaucoup, comme Isabel Drost du projet Mahout ou Linda DeMichiel sur Hibernate.


Les enregistrements de podcast Live

Pour se détendre un peu après cette avalanche d’informations, rien de mieux que les enregistrements de podcats.

Les Java Posse sont les Cast Codeurs anglophones. Très populaires, ils viennent toutes les années à Devoxx depuis 2007 pour enregistrer un podcast en live. Bonne ambiance garantie !
devoxx2010-002
Nous avons eu droit cette année à un petit sondage sur d’où nous venons, notre langage préféré, notre framework web préféré (à choisir parmi une liste de 200 noms en police 6) et tout plein d’autres questions pour mieux nous connaître.

Vendredi, les français se sont réunis dans une salle de BOF pour enregistrer les Cast Codeurs. En raison de problèmes techniques, Nicolas Martignole et Michael Figuière ont remplacé les habitués au pied levé.

L’enregistrement s’est fait en présence d’une trentaine de personnes, des francophones bien évidemment :) . Certains ont même pu intervenir lors de l’enregistrement.

Encore mieux en vrai ! Vous n’y étiez pas ? Alors allez vite écoutez ce bon podcast.

Mentions spéciales

Mention spéciale à Nicolas de Loof qui a fait une très bonne couverture de Devoxx sur son http://blog.loof.fr/2010_11_14_archive.html>Blog

Portrait : Agnès Crepet

agnes_crepet

@agnes_crepet


Qui es-tu ?

Je m’appelle Agnès Crepet, j’ai 32 ans.
Je suis architecte spécialisée dans les technologies Java/JEE, actuellement au sein de la DSI des Laboratoires Boiron.
J’ai une dizaine d’année d’expérience dans le développement Java/JEE.
J’enseigne également à l’Ecole des Mines de St-Etienne, en charge des cours sur les architectures JEE et les frameworks tels que Spring, Hibernate.
J’ai écrit quelques articles dans Programmez sur les cinq dernières années (Tests unitaires, Optimisations Hibernate, JBoss Seam, …)
Je participe au Lyon JUG, au sein duquel j’ai fait une présentation récemment sur l’agilité, un sujet qui m’intéresse particulièrement…
Je suis également présidente d’une association, Avataria qui organise des concerts (rock, musiques électroniques), des expositions… et des Linux Parties!


Qui es-tu ?

Pas d’ordinateur dans la famille (ma mère commence à peine à s’y mettre!), mais des cours de Basic en primaire.
Et plus tard, quelques copains linuxiens m’ont fait découvrir le monde des logiciels libres…

Quel est ton parcours ?

Après un DEA en sciences cognitives spécialisé en informatique/réseaux de neurones artificiels,
j’ai rejoint l’Ecole des Mines de St-Etienne ou j’ai terminé mes études d’informatique spécialisées en réseaux et génie logiciel.
J’ai commencé comme développeur chez un éditeur, puis je suis restée plusieurs années chez SQLI, en tant que consultante/architecte, responsable de la cellule architecture JEE de SQLI-Lyon.
Je suis architecte depuis 2 ans et demi au sein de la DSI des Laboratoires Boiron, refonte du SI, ESB et SOA au programme.

Une anecdote sur le monde du travail ?

Une parmi une pléthore d’autres…Je vais animer une session de formation sur les Design Patterns et Spring…
J’arrive dans la salle avec 10 minutes de retard…
Je demande aux stagiaires si la formation est bien dans cette salle, et on me répond collégialement :
“Oui, on attend encore le formateur”…
Ils ont cru que j’étais l’assistante…

Comment as-tu connu Duchess ?

Cédric Exbrayat (lyon JUG Leader)  m’a parlé de l’initiative.
Au début, sans connaître, je n’étais pas forcément emballée par le côté un peu communautariste « des filles qui font du Java »… Et puis je suis allée découvrir le blog… J’ai lu un certain nombre d’articles qui m’ont plu (notamment celui de Katia qui faisait un retour sur une présentation « DDD vs SOA – Lightweight killer apps with nothing but vanilla Java EE 6)… J’ai aussi découvert quelques parcours de filles que je trouve peu ordinaire et intéressant (des développeuses free lance, même avec peu d’expérience pour certaines !)
J’ai alors vu une réelle motivation à ce type de réseau… Tout d’abord, un vrai intérêt quant au contenu technique, mais également un intérêt du point de vue de la visibilité des femmes dans le monde du développement logiciel.
Je me suis dit que cela pouvait être bien de monter une antenne JDuchess à Lyon!
Peu de filles fréquentent le JUG de Lyon…
Donc je me suis lancée : l’antenne lyonnaise de JDuchess est en train de naître…

Pourquoi as-tu rejoint Duchess ?

J’observe deux choses… Quand on commence à avoir un peu d’expérience, certains ne comprennent pas pourquoi on veut rester dans la technique, pourquoi on ne devient pas chef/directeur de projet… Et quand on est une femme informaticienne, on nous colle tout de suite l’étiquette d’analyste fonctionnel…
J’ai rejoint JDuchess, parce que la technique m’intéresse, même si j’ai plus de 30 ans … et pour montrer qu’il est possible d’être technique et une femme, tout simplement…

Quelles sont les actions qui te tiennent à cœur ?

Je donne des cours d’informatique à l’Ecole des Mines de St-Etienne, pour les cursus spécialisés en informatique. Les classes sont depuis plusieurs années quasi exclusivement masculines… j’aimerais aller sensibiliser les jeunes étudiants, voir les élèves de lycée, au fait que l’informatique n’est pas un métier réservé aux hommes.
Sinon, je veux continuer à écrire des articles dans la presse spécialisée, et proposer d’autres présentations au JUG, ou d’autres évènements tels que le Devoxx

Est-ce qu’il y a un message que tu souhaites faire passer ?

Les petites filles ne continueront à rêver qu’aux princesses si on continue à ne leur mettre que des barbies dans les mains… Une piste de réponse à la question de Claude dans son portrait qui se demandait si les femmes qui font de l’informatique aujourd’hui ont eu des Lego enfant…

Portrait : Oriane Tisseuil


Qui es-tu ?

Orianne, je suis ingénieur à Serli et JUG Leadeuse du Poitou-Charentes JUG.


Comment es-tu tombée dans le chaudron ?

A la fac où j’ai découvert la programmation avec Ada et par la même occasion la loi de Murphy puisque notre super projet d’échecs nous avait planté le jour de la soutenance :)


Quel est ton parcours ?

Après le bac, je suis allée en fac de Math à Poitiers où j’avais dans l’idée de devenir prof de Math. Durant mon cursus, j’ai découvert l’informatique et je n’ai plus quitté cette voie. J’ai fait mon stage de fin d’études à Serli et voilà maintenant 2 ans que j’y suis ! Entre temps, j’ai créé avec Jérôme Petit le Poitou-Charentes JUG grâce auquel j’ai l’opportunité de rencontrer énormément de personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêts et je peux bien sûr me tenir au courant de l’actu Java.

Comment as-tu connu Duchess ?

J’ai découvert les Duchess aux 2 ans du Paris JUG. Ellène m’a parlé du groupe et de ce qui les rassemblent en tant que communauté et voilà, je me suis inscrite sur le blog !


Pourquoi as-tu rejoint Duchess ?

J’ai rejoint les Duchess car tout d’abord, je n’ai pas du tout ressenti le côté groupe féministe. J’ai juste rencontré un groupe de nanas vraiment sympas, très ouvertes et très actives ! J’ai été impressionnée par la motivation de chacune d’elles et de la rapidité avec laquelle elles ont monté ce « JUG Virtuel ». Par ailleurs, je trouve que ça peut aider les filles qui n’oseraient pas se lancer dans la technique à trouver des « grandes soeurs ».


Quelles sont les actions qui te tiennent à coeur ?

Je pense qu’il serait intéressant d’envisager de contacter les différentes formations en informatique, voire les lycées, pour organiser des sessions de présentation de métiers techniques par des filles, afin de décomplexer celles qui n’osent pas, par conformisme, s’y lancer.


Est-ce qu’il y a un message que tu souhaites faire passer ?

Eh bien oui ! Il faut continuer à faire vivre ces communautés en organisant et en participant à des avant-jug, des jug, des après-jug, des entre-jug, … !
Ce sont des occasions inespérées de rencontrer des personnes, de discuter, de débattre et de découvrir de nouvelles technos. Ce qui est important, c’est l’échange :)

Portrait : Isabelle Blasquez


Qui es-tu ?

Je m’appelle Isabelle BLASQUEZ, je suis maître de conférences au Département Informatique de l’IUT du Limousin. Je suis responsable du module Programmation par Objets que j’illustre avec un peu de C++ et beaucoup de Java. Je suis également responsable des stages en entreprise des étudiants de deuxième année de DUT Informatique.


Comment es-tu tombée dans le chaudron ?

Mon premier “hello world !” s’est fait sur un Amstrad CPC 6128, puis au lycée je m’amusais à écrire quelques programmes sur ma calculatrice scientifique CASIO.


Quel est ton parcours ?

J’ai intégré l’INSA de Toulouse après le bac et j’en suis sortie avec un diplôme d’ingénieur et un DEA en Automatique/Electronique/Informatique après avoir effectué un stage de fin d’études en logique floue et réseaux de neurones.

En doctorat j’ai choisi de m’orienter vers l’Informatique. J’ai effectué ma recherche à l’Université de Limoges, dans le domaine de la géométrie algorithmique, au LICN (Laboratoire Informatique pour la Commande Numérique) qui développait à l’époque un logiciel d’émulation d’usinage.

Lorsque j’ai été recrutée au Département Informatique de l’IUT du Limousin, j’ai découvert Java en encadrant des TP. L’année suivante on m’a confié le module de Java. J’ai décidé de réécrire tout le module (cours/TD/TP) dans une approche plus ”professionnelle” … Mais comment faire, vu ma grande expérience professionnelle de quelques heures de TP ;-) ?

J’ai alors eu l’opportunité de rencontrer Jimmy Jouannaud, chef de projet Java EE et passionné de Java, qui a passé plusieurs heures à me briefer sur cette technologie et à me faire partager
un peu de son expérience professionnelle.

Bien sûr, j’ai voulu en savoir plus et voilà comment de news en forums … de livres en tutoriels … de blogs en vidéos …et plus récemment de podcasts en jugs …, je me suis retrouvée contaminée par le virus Java et j’essaye à mon tour, depuis 2004, de transmettre cet intérêt aux étudiant(e)s du Département Informatique de
l’IUT du Limousin.


Comment as-tu connu Duchess ?

En tant qu’enseignante, j’essaie de me tenir informée de l’évolution des technologies. Je fais de la veille sur Internet. Un jour, j’ai voulu chercher un moyen d’apprentissage autre que la lecture de blogs, forums, tutoriaux …

Je suis alors tombée sur les vidéos en ligne du JUG Poitou-Charentes (merci Orianne !). Ce fut mon premier contact virtuel avec un JUG.

Ensuite, je me suis intéressée aux Méthodes Agiles et pour en savoir plus, j’ai participé sur Toulouse à l’Agile Tour, ainsi qu’aux séminaires SigmaT.

J’ai connu Duchess au printemps 2010 grâce à Gaël Blondelle, leader du JUG Toulouse avec qui j’ai discuté à la fin d’un séminaire SigmaT.


Pourquoi as-tu rejoint Duchess ?

Au début, j’étais plutôt sceptique … Pourquoi s’isoler en tant que femme ? Comment une enseignante sera-t-elle accueillie dans un monde de professionnelles ?

J’ai pris le temps de me renseigner, et je me suis aperçue qu’au final, nous avions les mêmes difficultés, les mêmes préoccupations et la même envie d’aller vers l’avant, ce qui m’a convaincue que Duchess ne pouvait être qu’une belle aventure !

… et le petit plus : c’est le caractère virtuel de ce JUG qui m’évite de faire 3 heures de route vers Paris ou Toulouse !

Des Duchess, j’attends un partage d’expérience, de connaissance. J’espère également créer de nouveaux contacts et pourquoi pas aider à susciter de nouvelles vocations féminines pour l’Informatique ! ;-)


Quelles sont les actions qui te tiennent à coeur ?

En bref : organiser des conférences et des Coding Dojos afin de faciliter la veille technologique, de partager des retours d’expérience et de favoriser les relations professionnels/étudiants …

En effet, en tant que responsable des stages, je souhaitais créer une relation de proximité entre professionnels et étudiants. En tant qu’enseignante Java, j’avais envie qu’en sortant du DUT mes étudiants soient informés (et sachent se former) sur les dernières méthodes et technologies à la mode …

En effet, le DUT Informatique respecte un Programme Pédagogique National (PPN) : c’est-à-dire qu’un étudiant à Limoges a quasiment les mêmes connaissances qu’un étudiant de Paris, de Toulouse, à 2 ou 3 modules près qui permettent de procéder à une légère adaptation locale. Ce PPN date de 2005. Qu’en était-il à cette époque des Méthodes Agiles, du Cloud Computing, de GWT, d’Android, … ?

Pouvant difficilement récupérer des heures dans la formation pour aborder l’un ou l’autre des sujets (je vous laisse deviner pourquoi … une anecdote sur le monde du travail peut être …), j’ai pensé qu’une conférence hors-cursus pourrait être adaptée et me permettrait ainsi d’arriver à mes fins.

Lors d’un SIGMAT, j’ai rencontré Claude Aubry et Thierry Cros qui ont accepté sans hésiter de venir faire une présentation sur Limoges. Il n’y avait plus qu’à se lancer dans l’organisation de la conférence ! 2 mois plus tard, notre cinquantaine d’étudiants de deuxième année de DUT et une cinquantaine d’industriels ont participé à une conférence sur les Méthodes Agiles.

Je me suis alors dit qu’il était peut être possible de créer une communauté d’informaticiens sur Limoges dans le style des User Group (pas directement un JUG car la communauté Java n’est pas très importante en Limousin, mais un groupe “plus ouvert”…)

A la même époque, j’ai découvert les Coding Dojos. La lecture d’un article abordant la participation des étudiants au CARA Coding Dojo m’a décidée à mettre en place des Coding Dojo au sein du Département Informatique ( Coding Dojo à Grenoble ).

Et voilà comment en mai/juin 2010, deux sessions de Coding Dojo ont été organisées sur le site de l’IUT du Limousin avec l’aide de Thomas Lissajoux, coach chez OCTO. Hélas, le public fut peu nombreux, l’arrivée de l’été y était-elle pour quelque chose ou était-ce la méconnaissance du concept ?

Quoiqu’il en soit, nous souhaitons continuer d’organiser les Coding Dojos et nous espérons que des étudiants se joindront à nous !

Les conférences et les Coding Dojos (http://www.iut.unilim.fr/conferences-informatique/ ) sont deux actions qui me tiennent vraiment à coeur, et j’ai l’intention de continuer à développer ces manifestations. Une conférence sur l’Intégration Continue est d’ailleurs en cours d’organisation et les Coding Dojos recommencent de manière mensuelle dès le mois de septembre !


Est-ce qu’il y a un message que tu souhaites faire passer ?

N’hésitez pas à vous informer et à partager votre expérience !

Que vous soyez dans une grande agglomération ou dans une petite région, n’hésitez pas à participer (physiquement) aux différentes manifestations (conférences, Coding Dojos, …) organisées près de chez vous !

Et je terminerai par ces deux phrases que j’ai fredonnées cet été, et que j’ai retrouvées par hasard dans le livre “Où es-tu” de Marc Levy :
«Il y a ceux qui voient les choses telles quelles sont et qui se demandent pourquoi. Moi je les vois telles qu’elles pourraient être et je me dis pourquoi pas !»

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer