Katia Gil Guzman, Software Engineer chez Microsoft France

Coup de coeur, Les portraits

Katia a récemment intégré une équipe d’engineering voisine de la mienne chez Microsoft. Elle travaille avec une majorité de mes anciens collègues et c’est ainsi que j’ai fait sa connaissance. En plus d’être la seule femme de l’équipe basée en France, elle est aussi un des rares profils junior !

A travers ces quelques lignes, elle partage avec nous son regard sur son quotidien tech.

Retrouvez aussi son dernier article sur Medium, What I learned during my first year working at Microsoft.

Bonjour Katia, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Katia, j’ai 23 ans, j’habite à Paris, et cela fait tout juste 1 an que j’ai rejoins la division CSE (Commercial Software Engineering) de Microsoft en tant que Software Engineer. Avant ça, j’étais stagiaire chez Microsoft France : j’ai fini mes études l’année dernière et c’est donc mon premier emploi 😊

En quoi consiste ton job ?

Je suis Software Engineer (ingénieur développement logiciel en français) dans une équipe internationale qui travaille avec nos clients. Contrairement aux développeurs « classiques », je ne travaille pas sur le développement des technologies Microsoft, mais j’utilise les toutes nouvelles technologies Azure (notre cloud) pour développer des solutions nouvelles qui n’existent pas « out of the box », en collaboration avec les développeurs des clients. Mon équipe est très proche des équipes d’Engineering qui développent les produits Azure et il est fréquent qu’on leur fasse des retours selon ce que l’on a observé sur le terrain, lors de projets avec des clients, afin d’améliorer nos produits.

Mon rôle est aussi très axé autour du partage de code : lorsque je travaille sur des projets, j’essaye de généraliser au maximum par la suite pour pouvoir réutiliser des parties de code dans d’autres projets, ou publier sur mon GitHub par exemple.

Quelles technos/langages/outils utilises-tu ?

J’ai la possibilité (ou devrais-je dire, la chance) de choisir les projets sur lesquels je travaille en fonction de mes affinités avec les technologies. En ce moment, je travaille surtout sur des projets en rapport avec les chatbots, le NLP (Natural Language Processing), le Knowledge Mining (extraction d’information de documents), et je fais un peu de Machine Learning (notamment Computer Vision). J’utilise des technologies Microsoft comme des technologies Open Source, et je peux faire un jour du python, un jour du JavaScript, ou un autre jour du C# – en bref, c’est très varié !

Comment en es-tu venue à l’informatique ?

J’ai commencé à utiliser un ordinateur lorsque j’avais autour de 4 ans, et depuis je n’ai pas arrêté. A force de passer mon temps devant un écran, j’ai commencé à m’intéresser au fonctionnement des logiciels, des sites internet, et je me suis lancée dans l’apprentissage de la programmation très jeune (merci le site du Zér0 ! ). J’ai un peu laissé tomber lorsque je suis arrivée au collège, mais je m’y suis remise en prépa pour atteindre le but que je m’étais fixé quand j’avais 10 ans : devenir programmeuse.

Quel est ton parcours ?

J’ai fait une école d’ingénieur généraliste post-prépa MP (Maths Physique). En 2ème année, je me suis spécialisée en informatique et image, et en dernière année, en développement de jeux vidéos. Aujourd’hui, je ne travaille pas dans le jeu vidéo et je n’utilise pas spécialement ce que j’ai vu en école, mais ce que j’ai appris au cours de mon parcours c’est surtout à apprendre, et c’est ça le plus important finalement, bien plus que des compétences en particulier. Microsoft encourage vivement l’apprentissage en continu, et dans mon équipe j’ai la chance de pouvoir passer du temps à me former sur de nombreuses technologies. C’est pourquoi je peux travailler sur ce qui m’intéresse le plus sans avoir fait des études en Machine Learning par exemple.

Pourquoi Microsoft ?

J’ai fait mon stage de 3ème chez Microsoft France, et depuis j’ai toujours dans un coin de la tête que Microsoft est une entreprise « cool » où travailler. En plus de ça, j’aime beaucoup les produits grand public de MS, donc lorsque j’ai décroché un stage de fin d’étude chez eux je n’ai pas hésité une seconde.

Pendant mon stage, j’ai découvert de nouvelles facettes de MS que je ne soupçonnais pas :

– La vaste étendue de produits en plus de ceux que je connaissais déjà, notamment Azure dont j’avais vaguement entendu parler mais que j’étais incapable de décrire

– La culture, complètement différente de ce que j’ai pu vivre en stage ailleurs

– A quel point nos technologies peuvent transformer la vie des gens ou des entreprises et aider à « créer un monde meilleur » (oui c’est très cliché dit comme ça)

Après mes 6 mois de stage de fin d’étude, j’étais convaincue que Microsoft est l’une des meilleures entreprises où travailler – d’autant plus que niveau salaire et équilibre vie pro/vie perso on peut difficilement faire mieux en sortant d’école !

Comment as-tu été recrutée ?

Comme j’étais en stage dans l’entreprise, c’était sans doute un peu plus facile pour moi : une collègue de mon ancienne équipe m’a présentée plusieurs connaissances à elle chez MS pour qu’ils me parlent de ce qu’ils faisaient et que j’aie une meilleure idée du job vers lequel m’orienter après mon stage. Lors d’une discussion avec une personne de mon équipe actuelle (merci Julien), je me suis dit que c’était exactement son travail que je voulais faire, et par chance son manager venait d’ouvrir un poste. J’ai donc pris contact avec celui-ci qui m’a fait passer un premier entretien informel pour voir si mon profil correspondait au rôle, puis j’ai passé 2 entretiens techniques pour tester mes compétences en programmation et un entretien final plus général avec le chef de la division.

Une journée type ?

Il n’y en a pas ! Je suis très souvent en déplacement car mon équipe est internationale et on peut donc être amenés à travailler sur des projets ou participer à des événements à l’étranger. C’est d’ailleurs un super avantage pour une jeune comme moi parce que ça me donne l’occasion de voir du pays. Lorsque je suis en déplacement (généralement pour 2 à 5 jours, en moyenne 2 fois par mois), je peux passer des journées entières à coder avec les équipes techniques des clients ou alors à définir ce qu’on pourrait faire pour répondre à leurs demandes. Parfois, je peux coacher des équipes composées de clients ou de Microsoftees (personnes travaillant chez Microsoft) pour les former sur une nouvelle technologie. Quand je suis à Paris, soit je travaille sur un projet, soit je me forme (en suivant des tutoriels ou en faisant des projets perso), soit je trouve un moyen de généraliser une solution sur laquelle j’ai travaillé avant.

Ce qui est vraiment génial dans tout ça, c’est que c’est moi qui organise mon temps comme je veux : je peux participer aux projets et événements qui m’intéressent, et je suis maître de ma formation. Je viens au bureau assez souvent pour voir quelques têtes mais mon équipe étant internationale, on travaille toujours à distance donc je peux tout aussi bien travailler de chez moi. Aussi, je n’ai pas d’horaires précises à respecter – si un jour je suis fatiguée je peux m’y mettre un peu plus tard et je travaille un peu le soir pour compenser (pour quelqu’un qui n’est pas du matin, c’est un avantage de taille).  

Quels sont les challenges auxquels tu te confrontes ?

La grosse majorité de mon équipe est plutôt Senior (avec plus de 10 ans d’expérience dans l’industrie) et très masculine. Ils ont travaillé longtemps ensemble donc à mon arrivée, j’avoue avoir eu un peu de mal à me faire une place, d’autant plus que je travaille presque exclusivement avec des étrangers qu’il était difficile d’apprendre à connaître à distance. Mais au fur et à mesure, après avoir rencontré beaucoup de monde lors d’événements et projets, j’ai pu être bien intégrée. Mon équipe est très ouverte et je me sens écoutée malgré mon jeune âge et le fait d’être une des rares femmes. Ce n’est pas toujours le cas lorsque je suis en face de clients : j’ai l’impression qu’il faut parfois un petit temps d’adaptation pour eux avant de comprendre que oui, je sais de quoi je parle, et qu’ils peuvent me faire confiance sur des sujets techniques.  

Ce qui te plait le plus ?

Le fait de pouvoir travailler sur ce qui m’intéresse. Je pense que c’est vraiment rare d’avoir la possibilité de choisir les projets en fonction de nos affinités, peu importe notre expertise, tant qu’on est prêts à apprendre.

Quelles sont tes aspirations pour les mois/années à venir ?

Pour l’instant, je me vois rester dans mon poste actuel parce que ce que je fais est tellement varié que je ne suis pas prête de m’ennuyer. Et après ça, je me vois bien m’orienter vers la recherche en IA, pas en tant que chercheuse mais en tant que développeuse qui transforme les résultats de la recherche en quelque chose d’utilisable par n’importe qui. Quoiqu’il en soit, je suis sûre que je trouverai quelque chose d’intéressant !

Retrouvez Katia sur Twitter et LinkedIn

Je suis Architecte Cloud chez Microsoft France, j'accompagne les éditeurs de logiciels et les startups ❤️ dans la conception, migration et optimisation de leurs applications dans le Cloud. Apparavant, j'ai travaillé 13 ans en tant que dev puis lead dev dans le secteur de l'industrie, sur des applications B2B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom*

Email

Website

1 + 2 =

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer