Retour sur le JUG Summer Camp 2012 (1/2)

Les conférences

La semaine dernière a eu lieu la 3ème édition du JUG Summer Camp.

La keynote

Cette année, la keynote d’ouverture a été faite par Nicolas De Loof qui a réalisé seul un épisode « Les guignols des castcodeurs » : une prestation impressionnante car il était seul à faire tous les personnages. Un bon moment de rigolade pour les habitués du podcast car tous les ingrédients étaient réunis pour en faire une belle caricature.

Les conférences du matin

Google marchand de bonbons par Alexis Moussine-Pouchkine et Martin Görner

Dans le magasin Google, une grande variété de bonbons est disponible pour le développeur. C’est ainsi qu’Alexis nous a présenté les solutions qu’offrait Google aux développeurs. Parmi elles, on peut noter :

  • Google Cloud qui permet de déployer des applications, stocker des données et les analyser,
  • APIs Console pour gérer ses applications, les monitorer, contrôler les accès aux APIs et les partager avec son équipe,
  • DevTools de Google Chrome qui permet de tester les applications sur différents devices.
Il nous a présenté un exemple d’application déployée sur Google Cloud : JCandyStore qui a permis à un chanceux de repartir avec un pass 5 jours pour Devoxx.
Dans la seconde partie de la présentation, Martin nous a présenté CSS3 et toutes les nouveautés qu’elle apportait. Parmi ces nouveautés, des transformations géométriques 2D et 3D, la gestion du format SVG et de SMIL. Des démos très impressionnantes que vous pouvez retrouver en ligne : http://hotsummerpicks.appspot.com/#1.

Node.js par Romain Maton

Lors de cette session, Romain nous a présenté Node.js et son écosystème. Non bloquant c’est-à-dire totalement asynchrone et orienté évènement, Node.js permet de développer autant la partie client que la partie serveur. En quelques années, une communauté importante s’est constituée autour de cet outil. Le NPM (Node Packaged Module) centralise tous les projets Node.js, les présente et permet d’évaluer leur niveau de maturité et de stabilité. Node.js est maintenant stable pour Windows depuis les dernières versions. De plus en plus de sociétés utillisent Node.js, par exemple LinkedIn, Mozilla, Ebay, Klout, Yammer et Capitaine Train. La documentation assez fournie et une communauté active donnent envie d’essayer et de l’adopter. Vous pouvez retrouver les slides de la présentation sur slideshare.

Quickies

La petite nouveauté de cette année a été l’ajout de quickies un peu avant et après le déjeuner. Probablement, pour alléger la bande passante au buffet.

Pourquoi et comment Javascript ? par Christophe Jollivet

Ce sujet aurait pu être un nid à trolls et au final il y en a eu quelques uns mais rien de très méchant. Christophe nous a présenté les raisons qui l’ont poussé à se mettre au Javascript. Entre Flex et Silverlight pour qui l’avenir semble morose, HTML5 est le buzzword du moment qui rassure les chefs et est multi-écrans. Comme beaucoup de développeurs Java, on a tendance à penser aux performances, à la maintenance du code. Des critères auxquels Javascript ne répondait pas vraiment à une époque. Mais cette époque est révolue, de gros progrès ont été réalisés en terme de performance et la compilation à la volée facilite le travail. La maintenance du code devient moins éprouvante avec la possibilité de définir des modules. Et en plus ce langage est déployable sur n’importe quel plateforme, « Write once run everywhere » cela ne vous rappelle rien ? En terme d’industrialisation, il y a des outils pour les tests (QUnit, Phantom JS) ou les audits. Mais attention Javascript n’est pas Java et il y a quelques petites choses à savoir pour développer correctement comme la coercition de type, les notions de scope et la création d’objet. Pour conclure ce quicky, Christophe nous explique que Javascript est parfaitement mûr pour l’entreprise. Il ne vous reste donc plus qu’une chose à faire : l’apprendre.

24 plugins chrono par Romain Maton

Un autre quickie intéressant fut celui présenté par Romain sur 24 plugins pour votre IDE qui pourraientt vous sauver la vie. Mieux qu’un résumé voici ses slides disponibles ici.

Le déjeuner

Après les quickies, un bon déjeuner bien mérité pour reprendre des forces et pouvoir apprécier les conférences de l’aprés-midi.

Cette année encore le JUG Summer Camp a mérité son titre dans la catégorie buffet. Le déjeuner assis, c’est aussi l’occasion de se retrouver pour discuter longuement des sessions et des nouveautés technique et faire de nouvelles rencontres autour de la table.

Tags : ,

Ellène DIJOUX SIBER est développeur Java freelance. Elle est une membre active de Duchess France et a fait partie de l’équipe d’organisation de la conférence Agile France en 2013. Passionnée par le dessin, elle tient également un blog où elle dessine le quotidien des développeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nom*

Email

Website

treize − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer