Tag :code

On a testé pour vous : l’animation d’atelier de programmation pour les enfants

L’animation d’atelier de programmation pour les enfants fait partie des objectifs de Duchess France. En effet, c’est l’occasion de faire découvrir notre métier aux enfants et aussi aux parents. Pour se lancer, il existe plein d’initiatives avec des formats et des ateliers différents. Voici les témoignages de Blandine et Ellène qui on l’espère, vous donneront envie de vous lancer dans l’aventure.

Lire la suite

Eléonore Koffi, l’AmazoOn du Web

En Septembre dernier Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique, s’est rendue à Abidjan et a rencontré les acteurs et actrices locaux du numérique.

Direction la Côte d’Ivoire à la rencontre de l’une d’entre elles : Eléonore Koffi, présidente des AmazoOn du Web.

Lire la suite

Kaouthar Azzoune, «le code… Pourquoi pas un truc de filles ? »

Cette année j’ai rencontré Kaouthar, une lycéenne qui suivait le programme WI-Filles, une initiative menée par Salwa Toko pour apprendre le code et les nouvelles technologies. Puis en mars dernier Kaouthar a participé à notre vidéo “Fière d’être développeuse” pour partager sa passion pour le code.

Lire la suite

Fière d’être développeuse !

17849134836_2a7660365d_k

Le 19 mai dernier, Duchess France a célébré ses 5 ans lors d’une soirée spéciale sur le thème “Fière d’être développeuse”. Ce fût l’occasion de revenir sur le chemin accompli et de booster les femmes présentes avec deux présentations inspirantes : “J’ai testé pour vous: être une fille et développeuse” et “Boost ton karma professionnel”.

Seul 10% de femmes sont représentées dans les métiers techniques de l’informatique. Aussi l’association Duchess France oeuvre sur le terrain pour rendre ces femmes plus visibles et casser les préjugés.

 

Duchess France mise en lumière via Ludwine Probst, lauréate du Trophée excellencia 2014

La …

Born to code ? Rencontre avec des étudiantes de l’école 42

42 Si la France, 5e puissance économique mondiale, tenait sa place dans le numérique, au lieu d’être 20e, elle aurait réglé le problème de l’emploi ». Le manque de développeurs ralentit dangereusement les projets de transformation de nos entreprises et freine la création de milliers d’emplois induits.

 

Je trouve toujours marrant de constater que “si j’aime coder ça veut dire que je suis accro aux jeux vidéos, je suis fan de Start Wars et le seigneur des anneaux est aussi mon seigneur” n’est qu’un cliché associé à un type de profil (codeur(use) ou pas) qui existe, …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer